Vulnérabilité et dignité humaine

Plaidoyer pour un nouveau paradigme humaniste

Michel Oris - Université de Genève (UNIGE)
Michel Oris est professeur à l’Université de Genève, vice-recteur. Il est membre du Pôle de recherche national LIVES, qui réunit des chercheur/ses de plusieurs universités et disciplines pour étudier les vulnérabilités à travers le parcours de vie. Il travaille plus particulièrement sur la démographie de la pauvreté et sur les inégalités de santé, de conditions de vie et de citoyenneté parmi les retraités.
Dominique Froidevaux - Caritas Genève (CaGE)
Sociologue avec une formation post-grade en étude du développement, Dominique Froidevaux a exercé comme chercheur, enseignant et responsable d’associations. Il a effectué diverses recherches et interventions dans les domaines de la coopération au développement, du social, de l'organisation du travail, de la prévention de la violence et de la promotion de la santé. Il est actuellement directeur de Caritas Genève, enseignant à la HETS Genève et intervient dans le CAS sur la promotion de la santé à l’Institut de santé globale (Faculté de médecine- Université de Genève).
Jean-Michel Bonvin – UNIGE
Jean-Michel Bonvin est Docteur en sociologie et professeur ordinaire en politiques sociales et vulnérabilités à l'Université de Genève. Ses champs d’expertise recouvrent les politiques sociales et de l’emploi, l’innovation organisationnelle dans le secteur public et le tiers secteur, la sociologie du travail et des entreprises et les théories de la justice, notamment l’approche par les capabilités. Il est actuellement membre du conseil de direction des projets SocIEtY (EU-FP7), RE-InVEST (H2020), ainsi que du Pôle de recherche national LIVES (NCCR-SNF).
Norberto Isem Chen - CaGE
Roy Norberto Isem Chen, est responsable du Service Formation Jeunes à Caritas Genève, où il assure la coordination et le pilotage du Programme de formation et d'insertion pour jeunes adultes en situation de vulnérabilité. Spécialiste dans le domaine de la formation d'adultes et dans le domaine de l'intervention et l'analyse des systèmes éducatifs, M. Isem Chen a travaillé par le passé au Guatemala dans un projet d'éducation alternative destinée aux enfants indigènes de ce pays.
Barbara Lucas - HETS
Barbara Lucas est professeure à la Haute école de travail social de Genève (HES-SO). Spécialisée dans l’analyse de l’action publique au carrefour du social et de la santé, elle mène actuellement des recherches sur le non-recours aux prestations sociales (HES-Genève, en partenariat avec Caritas, le Csp, la Ville de Genève et l’Hospice Général), la citoyenneté politique en EMS (Fondation Leenaards), ainsi que sur les enjeux politiques, pratiques et éthiques du diagnotic des démences en Suisse (PNR 74).
Claudine Burton-Jeangros - UNIGE
Claudine Burton-Jeangros, professeure ordinaire et directrice du Département de sociologie de l’Université de Genève, mène des recherches sur les inégalités sociales face à la santé dans le cadre du Pôle de recherche national LIVES « surmonter la vulnérabilité : perspectives du parcours de vie ». Par ailleurs, ses travaux examinent comment la notion de risque redéfinit aujourd’hui la santé et la maladie, tant au sein du public que parmi les professionnels de la santé.
Monica Battaglini - HETS
Monica Battaglini est politologue spécialisée dans l’analyse des politiques publiques en relation avec les récentes transformations de l’Etat social et de ses relations avec les acteurs de la société civile. Elle a étudié l’impact de ces développements sur les actions publiques tout particulièrement en Suisse au niveau local. Ses intérêts de recherche sont : les relations entre acteurs publics et privés, le secteur associatif, l’autonomie et l’empowerment dans le cadre de la précarité. Elle a effectué diverses recherches sur les politiques de réinsertion et a publié plusieurs articles scientifiques à ce sujet. Elle est coauteure de l’ouvrage « Roms en cité » Témoignages, participation et politique publiques, Eds IES, Genève, 2015. Elle est professeur à la HETS Genève.
Pauline Savelieff - CaGE
Pauline Savelieff est auteure et coordinatrice du projet "Roms à Genève : Comment se projeter dans le futur" à Caritas. Travailleuse sociale, elle a travaillé par le passé dans une ONG en Transylvanie et parle roumain. Les actions qu’elle mène s’ancrent dans les approches émancipatrices telles que la thérapie communautaire intégrative, l’approche systémique centrée solution et la médiation interculturelle.
Mathias Kliegel - Centre interfacultaire de gérontologie d'études des vulnérabilités (CIGEV)
Matthias Kliegel est professeur ordinaire et directeur du laboratoire du vieillissement cognitif à la Faculté de psychologie, et des sciences de l’éducation (FPSE) de l’Université de Genève (www.unige.ch/fapse/aging/fr). Il est également directeur du Centre Interfacultaire de Gérontologie et d’Études des Vulnérabilités (CIGEV : www.cigev.unige.ch/fr) et du Pôle de recherche national LIVES pour lequel il dirige un projet. Ses recherches se focalisent sur les trajectoires développementales de processus cognitifs, tels que la mémoire et les fonctions exécutives au travers du parcours de vie.
Catherine Bassal - CaGE
Catherine Bassal, docteure en psychologie, est responsable du Service Intergénérationnel à Caritas Genève et chercheuse associée au Centre Interfacultaire de Gérontologie et d’Etudes des Vulnérabilités (CIGEV – UNIGE). Ses projets appliqués et ses intérêts de recherche actuels portent sur les approches innovantes d'accompagnement des personnes âgées avec démence et les compétences émotionnelles de leurs soignants.
Claudio Bolzman - HETS
Claudio Bolzman est docteur en sociologie et professeur à la Haute école de travail social (Genève) de la HES-SO. Il est un spécialiste de la thématique « âge et migration » sur laquelle il a mené diverses recherches, y compris dans le cadre du Pôle de recherche national LIVES, et contribué à de nombreuses publications.
Yves Flückiger - UNIGE
Depuis 1992, Yves Flückiger est professeur titulaire au Département d’Economie de l’Université de Genève. Vice-recteur pendant 8 années, il devient recteur de l’institution en juillet 2015. Ses domaines de recherche portent sur l’Economie du travail et de l’éducation, et plus spécifiquement l’analyse du chômage, des politiques migratoires, des discriminations salariales et des conditions de travail dans différents secteurs. Il est l’auteur de très nombreux ouvrages et de plus de 120 articles, publiés dans des revues scientifiques.